Le Boulonnais

Une côté appelée d’Opale en raison des reflets irisés du soleil couchant sur la mer. Un arrière-pays plein de reliefs où l’on enregistre des altitudes dépassant 200 m. Des dunes. Des falaises. Des plages de sable et de galets. Des collines reculées. Des vallées souriantes. Des carrières de marbre. Des contrées d’argiles. À lui seul, le Boulonnais est un véritable petit pays.

La région a toujours été un coin de campagne pour les Anglais, qui y apprécient autant les villas de Wimereux que les fermettes des environs de Desvres et de Marquise. Les pêcheurs y adorent de nombreuses eaux poissonneuses, grâce à des rivières qui vont parfois jusqu’à la mer, comme la Liane, la Slack ou le Wimereux.

Décrire tous les centres d’intérêt serait trop long. Déjà, pour Boulogne, il suffit de s’arrêter le long de la nouvelle rocade pour voir le nombre des toits, de jardins ou de ruelles qui peuvent intriguer. Dans les terres, il suffit de monter sur un point dominant de cette « boutonnière » pour découvrir plusieurs de ces villages ou hameaux occupés de maisons longues et basses. Voici donc simplement ce qu’il ne faut pas rater !

Sous-pages :

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site